Le Kamischibaï


Qu'est ce qu'un Kamishibaï ? 

Le Kamishibaï est d'origine japonaise et signifie "théâtre de papier". Au départ, il s'agissait de rouleaux de papier illustrés. Ce support servait aux moines bouddhistes, au XIIème siècle, pour enseigner des histoires religieuses ou enseigner la moral à des personnes illettrées. 

Ce n'est qu'au XVIIème siècle que le support au bois (Butaï), que l'on connaît aujourd'hui est né. Dans les années 1920, ce petit théâtre est exploité dans le domaine de l'enfance au Japon. Mais il faudra attendre les années 70 pour que le support commence à faire le tour du monde.

De façon général, il s'agit d'un support en bois d'environ 40 cm de hauteur sur environ 30 cm de largeur. Il se compose de trois volets : deux portes et un rabat en triangle sur le dessus.

Le principe est simple, des planches cartons illustrés sont glissés à l'intérieur du support. Le lecteur s'installe (caché ou non) et ouvre les portes et le rabat. La première planche est comme la couverture d'un livre. Le lecteur tire cette planche par la droite, ce qui a pour effet de dévoiler la seconde planche. Une fois la première planche en main, le lecteur lit le texte inscrit derrière l'image. Puis il tire la deuxième planche et lit le texte de cette dernière et ainsi de suite jusqu'à la fin de l'histoire.

Aujourd'hui, encore pu connu de certains parents et professionnels de la petite enfance et de l'enfance, ce support reste néanmoins un outil très utilisé dans les bibliothèques et les écoles pour ces aspects pédagogiques. En France, le Kamishibaï est exploité par les structures qui appliquent, notamment, la pédagogie FREINET. Tout comme le livre, le Kamishibaï a de nombreux avantages : développement du langage, de la concentration, développement de l’imaginaire... Mais il reste onéreux. Le support et les histoires peuvent être « fait maison » mais cela demande du temps et quelques dons de bricolage notamment pour le création du butaï.

Le Kamishibaï reste un moyen ludique de sensibiliser les enfants à la lecture à haute voix. Il découvre une mise en scène différente du livre. En effet, des objets peuvent facilement venir compléter l'histoire. Par exemple, pour une histoire de noël, le lecteur peut prévoir un petit sapin, un éclairage à la bougie, des quelques éléments de l'histoire (verre de lait, cadeaux, bonnet de père noël...) Laissez libre court à votre imagination...

 Le Kamishibaï est donc un formidable outil d'apprentissage

p1090027.jpgp1090029.jpgp1090025-1.jpg

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site