Qu'est ce qu'un conte ?

 

1. Définition :

            Le conte est un récit, relativement court, qui relate des faits imaginaires vécus par un personnage. Au départ, les contes sont écrits pour les adultes, et retransmis de génération en génération de façon orale.

 

            Le conte à deux particularités : il se finit toujours bien et il n'est pas situé dans le temps, n'a pas de lieu précis. Par exemple, aucun nom de ville ou village n’est cité dans le texte, il s'agit de lieu comme la forêt, un château...

 

            Il faut différencier le conte et la légende. Dans la seconde, le récit expose une situation avec un point géographique précis et s'inspire des personnes ou d’événements qui ont réellement existé. C'est un récit que l'on appelle « populaire ».

 

 

2. Les différents types de conte :

 

Il existe différents types de conte, et pour différents âges :

les contes merveilleux : les héros sont jeunes et se font aider par des personnages fantastiques ;

– Les contes religieux : il s'agit toujours d’événements surnaturels mais qui font référence aux dieux, et qui sont plus appropriés pour les adultes ;

– Les « contes-nouvelles » : qui mettent en avant le courage et la malice du personnage qui surmonte seul les épreuves. Ces contes sont particulièrement adaptés pour les adolescents qui rêvent de liberté ;

– Les contes avec des animaux ou des ogres : appréciés des enfants, ces contes mettent en avant les personnages gentils en les faisant gagner et ridiculisent le plus méchant ou le plus fort en le faisant perdre.

 

 

3. L’intérêt du conte :

            Le conte contient toujours des menaces, qui servent à travers la lecture d'avertissement et de prévention. Même si cela se finit toujours bien, quelques fois, le personnage n'aurait pas eu à vivre ces situations s'il avait écouté les conseils qu'on lui avait donnés au début du récit.

            Tout comme les histoires, les contes permettent aux enfants, adolescents et parfois aux adultes de pouvoir s'identifier aux personnages. Cela permet de rassurer (« je ne suis pas le seul à vivre cette situation »), de prendre conscience de nos comportements et de prendre du recul (« je fait souvent telle action ou remarque mais je voyais pas cela de la même façon »). Souvent une notion de persévérance est transmise à travers les contes.

 

            Le conte est aussi un moment de partage entre le lecteur et l'(es) écoutant(s). Chacun prend le temps d'être avec l'autre et de faire une activité commune. Le lecteur doit être attentif à celui qui écoute surtout s'il s'agit d'un enfant : est-ce qu'il est toujours attentif ?, est-ce qu'il à peur ?, est-ce qu'il à compris telle action ?

Ce moment de partage transmet aussi d’intégrer certaines règles sociales : ne pas interrompre la personne, rester assis jusqu'à la fin, ne pas faire de bruit pour que les autres puissent entendre et pour que la personne ne soit pas déranger, apprendre à accepter le choix des autres (choix du conte, de la place, du moment de lecture).

            D'autres bienfaits sont à mettre en avant : le développement de la concentration et de la mémorisation. Et surtout, pour l'enfant, l’immersion dans un bain de langage : il apprend qu'il existe différents temps grammaticaux, il apprend des nouveaux mots, il apprend à décrypter les insinuations et les phrases figurées. Mais il apprend avant tout à prendre goût à la lecture, il s'intéresse aux livres, et donc à l'écriture.

 Le conte est donc un formidable outil d'apprentissage.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site